Remplacer la visioconférence par les hologrammes : un projet pas si lointain  

Si on entend parler des hologrammes depuis de nombreuses années, ils paraissaient jusqu’ici loin de rejoindre nos domiciles ou même nos lieux de travail. Cependant, avec l’essor du télétravail dû à la pandémie,  

De la visio aux hologrammes : le projet de Microsoft 

Le déploiement de la visioconférence holographique est un défi que Microsoft espère relever avec sa nouvelle plateforme de collaboration en réalité augmentée, Mesh. 

Elle permettrait à plusieurs personnes de se retrouver autour d’un même projet sous forme d’avatars ou d’hologrammes. Ce n’est pas tout à fait nouveau pour la marque qui, en 2015, avait lancé Hololens, un casque de réalité virtuelle qui permet de visualiser des créations numériques dans l’espace. 

L’idée aujourd’hui est qu’avec ces mêmes lunettes (ou d’autres), les utilisateurs puissent voir les objets 3D, ainsi que leurs propres collègues, de manière plus vivante que lors d’une visioconférence. Mesh est conçue pour fonctionner avec le service cloud de Microsoft, Azure, afin de pouvoir mettre facilement en commun des données, des travaux ou encore des contacts. 

Le système d’hologramme déjà utilisé de Google 

Google a aussi créé son propre système de visio par hologramme : Starline, qui donnerait presque l’impression d’ouvrir une fenêtre sur la pièce de l’interlocuteur, offrant un grand niveau de détail.  

Ce système holographique serait d’ores et déjà fonctionnel dans les bureaux de Google où il a été testé pendant de nombreuses heures. Pour l’instant, Google n’a pas prévu de commercialiser le système pour le particulier. La cible sera donc dans un premier temps les professionnels puis viendront ensuite les médias et le domaine médical. 

Cisco va mettre des hologrammes dans Webex 

La fonction d’hologramme de Webex (actuellement en préversion) utilisera un casque de réalité augmentée pour afficher une représentation 3D.  

Bien qu’utilisée comme un outil pour recréer les liens sociaux, la technologie n’est pas seulement destinée aux réunions traditionnelles, mais aussi comme aide à la formation et à la conception. Par exemple, les ingénieurs pourront interagir « physiquement » avec un prototype 3D d’une voiture et discuter des améliorations à apporter à sa conception. 

Les trois géants de la visioconférence étant sur ce projet de taille, on peut donc s’attendre à ce que les hologrammes rejoignent nos lieux de travails très prochainement. 

Laisser un commentaire