Standard téléphonique : une évolution des PABX ou IPBX vers le Cloud PBX

Standard téléphonique : une évolution des PABX ou IPBX vers le Cloud PBX

… ou comment externaliser la gestion de son standard téléphonique pour limiter ses investissements et bénéficie de fonctionnalités innovantes.

Depuis près de 50 ans, les entreprises (TPE / PME / E.T.I, Grands Comptes) bénéficient de solutions de téléphonie adaptée à leurs besoins, qui reposent sur un réseau téléphonique dédié (le fameux Réseaux Numériques à Intégration de Services – RNIS) géré par l’opérateur historique, et sur un matériel implémenté directement dans l’entreprise, appelé “autocommutateur” ou PABX (acronyme anglais signifiant autocommutateur). En somme il s’agit d’un serveur de communication, comparable à ce qu’est un serveur informatique, et qui créé un réseau local télécom au sein de l’entreprise.

Les bénéfices de ce type de matériel sont énormes pour une entreprise et donnent accès à différents services tels que la numérotation courte au sein de l’entreprise, les groupement d’appels, les renvois d’appel, les transferts d’appels,  les conférences téléphoniques, le pré-décroché, la messagerie d’accueil …

Avec l’apparition d’Internet et son expansion dans les années 90, les matériels ont évolué vers la Voix sur IP (VoIP) également appelée Téléphonie sur IP (ToIP), faisant de facto de ces matériels des IPBX. Les bénéfices pour les entreprises sont alors très clairs : plus de consommation à des prix plus attractifs. Pour autant, les entreprises se trouvent toujours confrontées à des difficultés, dont principalement deux :

  • Tout d’abord, le réseau local d’entreprise est un réseau délimité géographiquement : il n’existe qu’au sein des locaux de l’entreprise (mono-site ou multi-site). Les collaborateurs en déplacement professionnel ou en home office sont alors exclus du réseau local et ne peuvent bénéficier des services de téléphonie d’entreprise. Un vrai problème à notre époque où la mobilité des collaborateurs est devenue un B-A-BA du quotidien professionnel.
  • Ensuite, les entreprises continuent dans ce schéma à gérer le matériel en lui-même du serveur de communication : il faut lui trouver un local, il faut déclencher l’intervention de la société de maintenance en cas de panne ou de dysfonctionnement. Une charge de travail pénible pour un entrepreneur ou un chef d’entreprise dont ce n’est pas le cœur de métier. Certes l’outil télécom est devenu un outil essentiel dans son activité, mais son seul souhait : faire simple et faire en sorte que le matériel fonctionne. Un professionnel ne demande qu’une chose : pouvoir être joint et pouvoir joindre ses interlocuteurs à tout moment.

Ces deux difficultés ont été levées par l’apparition d’une nouvelle technologie : le Cloud PBX. Le nom est à nouveau un peu barbare, alors faisons simple et décrivons ce qu’il signifie. Il signifie tout simplement que le “standard téléphonique”, qui gère toutes les fonctionnalités de la téléphonie d’entreprise, est toujours accessible par l’entreprise et ses collaborateurs, mais le matériel permettant cette téléphonie d’entreprise n’est plus hébergé au sein de l’entreprise. Il est hébergé dans un data center lui-même géré par l’opérateur qui fournit la solution. En somme il est sous le contrôle permanent de professionnels, qui le maintienne en condition d’excellence opérationnelle 24h/24, 7j/7, et ce toute l’année. Un souci en moins pour le patron de la TPE / PME, comme pour le responsable télécom ou le responsable des systèmes d’information. Par ailleurs, le responsable financier y trouve également son compte, le service étant alors vendu comme une prestation mensuelle (un abonnement) et non plus comme un achat ou un investissement matériel. Ce qui est toujours bon pour la trésorerie des entreprises.

Et évidemment autre avantage de cette solution : étant hébergé à distance, le standard téléphonique est accessible depuis n’importe quel accès internet. Que l’on se connecte depuis la France, le Venezuela, l’Afrique du Sud ou même l’Antarctique, l’utilisateur accède en toute simplicité à ses appels. Il peut programmer ses renvois d’appels, consulter sa messagerie d’entreprise, être notifié de ses appels perdus dans sa boite email, transférer ses appels, sa secrétaire peut consulter la disponibilité téléphonique de son patron à distance (il s’agit de la fonctionnalité “présence”).

La notion de bureau mobile devient alors une réalité, d’autant plus que ces fonctionnalités de réseau local télécom sont évidemment compatibles depuis un smartphone connecté à internet (en 3G, 4G ou WiFi). Le smartphone est alors vu par le système comme un téléphone IP comme un autre. La secrétaire peut ainsi voir lorsque son patron est en conversation téléphonique sur son téléphone mobile, l’utilisateur gère son standard téléphonique depuis une application mobile (“je suis joignable”, “je transfert automatiquement mes appels vers mon associé”, …). La notion de convergence entre le fixe et le mobile est tangible : un seul et même numéro pour son téléphone fixe et son téléphone mobile, 2 numéros sur son smartphone (un numéro géographique en 01, 02, … pour ses appels professionnels, un numéro mobile en 06 ou 07 pour ses appels personnels), une seule messagerie vocale, la possibilité de passer d’un téléphone fixe à son smartphone en un clic en cours d’appel …

Cette technologie du Cloud PBX, autrefois appelé dans le jargon télécom, le “centrex”, est une technologie en plein boom. Elle rebat totalement les cartes du marché et ont permis à des acteurs innovants, challengers, de faire leur apparition sur le marché, pour proposer ces services générateurs de nouveaux usages, aux entreprises. Grâce à ces nouvelles technologies, les entreprises continuent à faire des économies dans la gestion de leur installation télécom, tout en bénéficiant de services faisant gagner en productivité et en mobilité les entreprises, qu’elles soient petites (TPE, PME), de taille intermédiaire (ETI) ou Grands Comptes.

Alors, oserez-vous sauter le pas et implémenter ces technologies de demain dans votre entreprise ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu