espace client   01 79 36 00 00  

Site Internet et PME, est-ce compatible ?

Toutes les grandes entreprises se sont dotées de site internet pour leur entreprise, pour accroître leur visibilité , fournir des services à leurs clients ou tout simplement pour fournir leurs coordonnées afin de pouvoir être joint par leurs fournisseurs, clients ou postulants.

Les petites entreprises ou les entreprises de taille moyenne (moins de 100 salariés) ont elles connu le même engouement pour le web ?

La réponse est … non. Elles ne sont  aujourd’hui que 1 PME sur 2 à être équipées d’un site web en France, contre 9 PME sur 10 aux Etats-Unis.  Si les entreprises américaines ont tout de suite foncé sur ce nouvel outil de génération de business ou de services à valeur ajoutée, pourquoi n’en serait-il pas de même pour celles hexagonales ?

Afin d’apporter notre pierre à l’édifice et de contribuer les TPE et PME à se doter d’un site web digne de ce nom, voici quelques conseils simples pour facilement faire émerger le site web de votre entreprise, et ce sans compétence technique particulière en la matière :

  • Etape 1 : prendre contact avec son opérateur télécom et réseaux pour équiper votre entreprise d’un lien internet de qualité et fiable, car évidemment pas de site Internet sans accès à Internet. Dans ce cas, selon votre budget, orientez vous vers des liens VDSL ou Fibre Optique, qui sont des liens prévus pour une qualité et une vitesse d’accès à Internet.
  • Etape 2 : choisissez l’adresse web de votre site web. L’adresse située à la suite du http://www s’appelle le “nom de domaine”. Il est évidemment recommandé de choisir prioritairement les noms de domaine se terminant par les extensions “.fr” ou “.com” qui sont les plus couramment utilisées par les entreprises pour leur activité. Ce même nom de domaine servira d’ailleurs possiblement à votre entreprise pour les adresses de messagerie de vos collaborateurs (le “.fr” étant souvent utilisé pour l’adresse de messagerie plus que pour l’adresse de votre site web). Alors comment réserver votre nom de domaine ? Idem que pour l’étape 1, consultez votre opérateur télécom d’entreprise. Le choix de votre nom de domaine est souvent inclus dans la souscription à votre accès Internet. Si ce n’est pas le cas, alors il faut s’adresser à des agences spécialisées dans la commercialisation de noms de domaine (agences appelées “registrar”). Les principaux fournisseurs en France sont deux entreprises françaises, Amen ou Gandi.
  • Etape 3 : développer votre site web. Pour cela 2 options s’offrent à vous :
    • Soit vous prenez une solution clef en main dans laquelle vous utiliserez un site dont la structure ne sera pas modifiable, où vous n’aurez plus qu’à intégrer vos différents contenus (images, vidéos, sons, …). Ces solutions intègrent en plus de la création et de la mise en page du site, son hébergement. Ces solutions sont proposées par des acteurs tels que 1&1 ou encore Wizz-it. Elles offrent une vraie simplicité de prise en main, mais ont le défaut de leur qualité : elles ne permettent pas de personnalisation, et sont très poussives en matière d’efficacité commerciale (notamment pour améliorer les capacités de référencement naturel du site sur les moteurs de recherche – le SEO “Search Engine Optimization”)
    • Soit vous développez votre propre site. Dans ce cas, le prérequis sera de choisir la plateforme sur laquelle vous souhaiterez développer votre site. Cette plateforme, également appelée CMS (pour “Content Management System” ou Gestionnaire de Contenu), est une technologie qui permet de gérer la base de données de votre site et l’apparence et tous les contenus de votre site web. WordPress, Drupal, Joomla, Magento ou encore Prestashop sont les principaux CMS du marché et offrent tous la particularité d’accéder à des banques de sites accessibles en open source, et alimentés par une communauté. Dans le cas où vous gérerez votre site via cette solution, il faudra alors faire héberger votre site, une fois designée à votre convenance, chez un hébergeur, qui donnera alors accès à votre site depuis l’adresse web que vous lui aurez communiqué (“l’URL“). Cette solution, un peu plus complexe, nécessitera peut être l’appel à des tutoriels que vous retrouverez en ligne, mais offrira surtout une plus grande flexibilité (rubriquage, gabarit des pages, catalogue de services – exemple : module d’offre d’emploi, formulaire de contact, formulaire de click-to-chat, …).

Une fois tout ce travail effectué, pensez bien à vérifier l’accessibilité de votre site sur l’ensemble des types d’écran (PC / Mac, mais aussi smartphones et tablettes Android, Apple et Windows Phone) et ensuite faites connaître votre site.

Pour cela misez à long terme sur le référencement naturel (fruit notamment d’un contenu de qualité et d’échanges de liens pertinents avec d’autres sites web), et à plus court terme sur des opérations payantes tels que AdWords, des campagnes d’emailing, des campagnes de bannières / display ou encore sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, …). Le web est dans une logique de cercle vertueux : plus vous aurez de trafic et de visiteurs, plus vous aurez un bon référencement naturel et plus vous ferez venir à vous de nouveaux prospects ou clients. A vous de jouer à présent !

Laisser un commentaire

Fermer le menu